Grossesse

Suivi de grossesse normale ou pathologique, prise en charge des accouchements et traitement post-accouchement

Examens réguliers au fil de la grossesse

Suivi de grossesse - Dr Bernard Gall - NeuchâtelCet examen mensuel ou presque a métamorphosé la prévention des grossesses pathologiques ou à problème.

En effet, qu’il soit pratiqué par un médecin ou une sage-femme, cet examen consiste à prendre la tension et le poids, à vérifier l’état de fermeture du col de l’utérus, à analyser les urines à la recherche de sucre, d’albumine ou protéines, à éliminer les infections si fréquentes et SURTOUT à s’entretenir avec la future maman, apprécier son degré de fragilité, prévoir les difficultés à venir à la maison ou au travail, répondre à ses questions avant qu’elles ne deviennent source d’anxiété ou d’insomnie.

Il s’agit aussi de répondre aux questionnements concernant l’alimentation, les activités physiques et la sexualité durant la grossesse, de même que sur les nombreux interdits propagés par les anciens et l’entourage comme suspendre le linge ou se teindre les cheveux par exemple.


Echographie

L’Echographie de la grossesse est un examen indispensable pour éliminer la majorité des malformations de l’enfant à naître, qu’il soit embryon ou fœtus.

Deux à trois examens seront pratiqués sur les 3 trimestres et plus si nécessaire en cas de souci. Cet examen ne présente aucun danger, sa fiabilité est importante, mais toutes les anomalies ne peuvent être vues de façon certaine.


Cardiotocographie

La cardiotocographie ou CTG permet surtout au dernier trimestre d’enregistrer les battements cardiaques du bébé en même temps que l’on enregistre les contractions utérines. Indispensable dans la prévention des accouchements prématurés.


Drainage lymphatique pour jambes lourdes

Un drainage lymphatique permet, en cas de lourdeurs des jambes normales en fin de grossesse, d’apporter un soulagement temporaire.


Accouchement normal ou césarienne

Ces points sont abordés afin d’être à l’écoute du projet de naissance ou des aspirations personnelles en fonction du vécu de chaque femme ou du vécu des parents.


Suivi physique et mental après accouchement

Pendant la grossesse, de nombreuses pathologies psychiatriques peuvent se révéler ou s’aggraver en raison de cette naissance à venir qui met fin une fois pour toutes aux liens parentaux, afin de pouvoir constituer le lien de la filiation avec l’enfant à naître.

D’importants troubles peuvent aussi se forger après la naissance avec le fameux baby blues qui peut avoir des conséquences dramatiques et qu’il faut savoir dépister et soigner.


Problèmes liés à l’allaitement

Plus personne ne remet en cause les bienfaits de l’allaitement pour le bébé, mais souvent des réticences existent par incompréhension au niveau des mamans qui, si elles ne veulent pas allaiter leur enfant, se sentent dévalorisées par les équipes de l’hôpital ou de la clinique et craignent d’emblée d’être une mauvaise mère.

Or il s’agit de leur expliquer la physiologie de l’allaitement les premiers jours de la vie, et je remercie ici ma formation cadre « Hôpital Amis des Bébés » qui m’a permis très tard de comprendre beaucoup de choses pourtant très simples.

Beaucoup de futures mamans ont tout simplement peur de devoir s’exhiber en public ou en privé pour donner le sein, alors que ce moment est un instant d’intimité capital.


Traitement des douleurs et rééducation du périnée

Il est facile de comprendre qu’une naissance ne laisse pas les parties intimes indifférentes.

Même en l’absence de complications, le périnée est soumis à des contraintes extraordinaires, source possible de douleurs futures et de sensations de relâchement pouvant aller jusqu’à des phénomènes d’incontinence d’urines ou de matières fécales.

Il convient donc systématiquement de contrôler ces événements lors de l’examen postnatal, où il s’agit aussi de reprendre les principes de la contraception afin d’éviter deux grossesses successives souvent désastreuses pour la maman avec un réel épuisement à la clé.